26 janvier 2010

Parler de la mort à un petit de 5 ans

Hier, nous avons appris une bien triste nouvelle à l'école de mon grand : l'un des élèves est décédé, suite à une maladie.

L'école a choisi d'en parler à l'ensemble des enfants. Je trouve que c'est bien.
Ils nous ont néanmoins laissé l'opportunité d'en parler avec eux avant. C'est encore mieux.
Alors après avoir lu les quelques conseils prodigués par l'école pour aborder ce douloureux sujet, je me suis lancée, hier soir au moment du bain.

Comme conseillé, j'ai utilisé des images simples, des phrases courtes. Et je l'ai laissé réagir et me poser des questions.
Extraits :
"ah oui maman, c'est comme dans E.T, quand il va mourir, et qu'après il rentre chez lui ?!"
...euh, non, il ne rentre pas chez lui après. 
"ah oui, et il va avoir un rond au-dessus de la tête, c'est ça ?"
...Oui ! c'est ça, il va devenir un ange ...
"ah oui, comme dans Dragon Ball Z, hein ?!"
.......???!!!.....

On a les références qu'on peut ... ;) 
Quelques livres pour enfants sur le sujet ne seraient peut-être pas un luxe ... des suggestions ?

J'ai vraiment l'impression d'avoir été super nulle sur ce coup-là et que le "message" ne soit pas du tout passé, mais bon ... on verra tout à l'heure lorsqu'il rentrera de l'école s'il m'en parle et s'il a des questions.

*** Edit du 27 janvier : merci à toutes pour vos conseils et suggestions de livres, que je note bien précieusement. 

Posté par _littles_ à 11:14 - - Commentaires [7] - Permalien [#]


Commentaires sur Parler de la mort à un petit de 5 ans

    Hé oui, pas facile...chez nous nous avons un petit livre dont nous nous servons à la demande, aux questions de nos enfants: LE PETIT LIVRE DE LA MORT ET DE LA VIE delphine SAULIERE et rémi SAILLARD aux éditions BAYARD Jeunesse, c'est bien fait pour les enfants. Voilà ma petite suggestion, bon courage.

    Posté par yolande, 26 janvier 2010 à 12:39 | | Répondre
  • La première fois que j'ai parlé de la mort à ma fille elle avait à peine trois ans et il s'agissait de mon père qui est mort juste avant sa naissance. ça a été assez simple et elle l'a plutôt bien compris parce que ça touchait quelqu'un d'âgé et qu'elle n'a pas connu.
    L'an dernier son autre grand-père est mort à son tour, ça été plus complexe parce qu'ils étaient proches et parce qu'elle a vu notre chagrin mais finalement avec des mots simples elle a bien compris. J'ai surtout insisté sur le fait que quoi qu'il arrive elle ne serait jamais seule et j'ai essayé de répondre à toutes ses questions aussi simplement que possible.
    Je n'ai pas eu recours à un livre mais j'étais prête à le faire si nécessaire. C'est une situation des fois plus difficile pour les adultes qui doivent expliquer que pour les enfants. Dans mon cas j'ai été à l'écoute et j'ai essayé d'être sincère et ça a finalement été suffisant. Dans ton cas il me semble que si aucun malaise ne s'installe ce n'est peut-être pas bien grave que ton fils ne mesure pas tout le sens de ce que la mort signifie. Mais je reconnais qu'expliquer la mort d'un enfant doit être bien difficile.

    Je te souhaite bon courage

    Posté par andrée, 26 janvier 2010 à 15:09 | | Répondre
  • les obsèques de ma grand mère ont eu lieu lundi dernier & le mardi la maîtrese de ma fille- 4 ans - lui a prêté un livre "Sacabulles".
    Un joli livre qui parle de la disparition & qui par métaphore t'explique que même mort celui que tu as aimé sera toujours dans ton coeur. Je l'ai trouvé très bien.

    Posté par karyn, 26 janvier 2010 à 15:19 | | Répondre
  • passage difficile, ne t'en fais pas trop...

    Posté par mars avril mai, 26 janvier 2010 à 16:13 | | Répondre
  • Ces titres-là peuvent aider à aborder le thème de la mort chez des enfants d'âge maternelle:
    La découverte de Petit bond: http://www.amazon.fr/gp/product/2211053017/ref=s9_simi_gw_s0_p14_t6?pf_rd_m=A1X6FK5RDHNB96&pf_rd_s=center-2&pf_rd_r=1C330G8Q5R0NMPTQMSCG&pf_rd_t=101&pf_rd_p=463375533&pf_rd_i=405320

    Au revoir Blaireau: http://www.amazon.fr/gp/product/2070547914/ref=s9_simi_gw_s0_p14_t1?pf_rd_m=A1X6FK5RDHNB96&pf_rd_s=center-2&pf_rd_r=1C330G8Q5R0NMPTQMSCG&pf_rd_t=101&pf_rd_p=463375533&pf_rd_i=405320

    Sinon, ce que je peux dire par expérience, c'est qu'à cet âge-là, la mort n'est pas connotée. Elle est perçue comme simple, même si elle peut être chargée d'émotion. Je crois qu'il ne faut pas hésiter à employer des mots définitifs, sans éluder: un enfant a besoin de certitudes. Ceci n'empêche pas d'essayer de trouver des formules appaisantes, comme "il souffrait beaucoup. Maintenant, il ne souffre plus", etc...
    C'est un vrai travail de parent d'aborder ce thème, mais il est indispensable. Et plus tôt on le fait, mieux ça se passe: Bon courage.

    Posté par LM les croix, 26 janvier 2010 à 18:28 | | Répondre
  • Deux petits livresparticulièrement adaptés pour ton loulou :
    Petit lapin Hopla d'Elzbieta
    Jojo la Mache de Douzou
    Ces livres parlent de ce que chacun peut faire pour accompagner le défunt pour le premier et du souvenir pour l'autre.

    Pour ce qui est de tes doutes, nous avons eu une expérience similaire avec Manon alors qu'elle n'avait que quatre ans : son arrière grand mère paternelle décède et nous, on lui dit juste, elle est partie au ciel, pour ne pas être trop dur. Elle comprend ce qu'elle veut à ce moment là. Puis le jour de l'inhumation, on part, en lui disant que nous allons lui dire au revoir et là, crise de larmes, mais comme nous étions mal, nous pensions lui avoir transmis notre peine. Le soir, je la récupère, elle, super ravie et au moment du bain, elle me dit, t'es allée au ciel tout à l'heure, parce que moi je veux y aller avec toi, je veux pas te laisser y aller seule. Alors là, j'ai utilisé les bons mots, ceux dont elle avait besoin et elle était soulagée.
    Tout ça pour te dire que même si tu penses t'être trompée, c'est un premier pas vers l'explication, il va te poser d'autres questions et t'aiguiller vers la réponse qu'il attend et dont il a besoin...

    Posté par karine_, 26 janvier 2010 à 19:56 | | Répondre
  • Il y en a un très beau "la croute"
    http://www.soupedelespace.fr/leblog/la-croute-charlotte-moundlic-olivier-tallec/
    je l'ai découvert au salon du livre cet automne. Charlotte Moundlic nous l'a commenté. Nous n'avions pas besoin d'aborder ce genre de sujet à ce moment mais le texte allait tellement de soi que nous l'avons ramené. Je te laisse juge. Belle fin de semaine

    Posté par Ribambins, 11 mars 2010 à 22:22 | | Répondre
Nouveau commentaire